Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 16 juillet 2012

Découverte d'Ubud et de son marché


Gallinacés balinais à Ubud
Poules Balinaises
Voici que commence notre première vrai journée à Bali / Ubud. Nous nous réveillons tôt. J'ai pas mal de soucis pour me défaire du jetlag. Je me réveille donc avec les poules (... au sens litéral du terme.). La chambre fait face à la rizière. Au levé du jour cela donne un effet magique. Tout à fait agréable et dépaysant. Il est temps pour nous de prendre un petit déjeuner réparateur et d'enfin oublier la pression excessive de mon job. Je me sent en vacance et c'est du bonheur.

Mes résolutions pour cet extraordinaire voyage sont :

  1. prendre mon temps
  2. tout faire pour oublier mon job
  3. Faire du sport - du Yoga particulièrement
  4. passer tout mon temps et profiter de ma femme
  5. découvrir ce pays magnifiques et sa population.

Bali : marché d'Ubud
Marché d'Ubud
Nous débutons notre percé dans le monde balinais par une petite excursions au coeur du marché de la ville. Ce lieu est incroyable. Il y a des vendeurs partout. C'est un batiment délabré et assez sale. On y trouve tout les souvenirs dont on a besoin et bien plus encore. Il est fréquent d'y voir des articles que l'on peut trouver dans tous les marchés du monde. Ces galeries, d'un autre temps, sont autant de galeries, de petits coins dans lesquels vous pouvez vous croire dans un labirynthe. Agathe et moi y avons trouvé des pachminas, des batiques, des sarongs, du cachemire pour des tarifs imbatables (enfin j'imagine).


Amas de marchandises au marché balinais
Marchandises entassées au marché d'Ubud

Ubud : restaurant sympa
Restaurant bar Ary's Warung - Bali
La nuit tombe à 18h30 et nous continuons à faire quelques pas pour découvrir toutes les boutiques que nous pouvons croiser. Agathe me propose d'aller manger au Ary's Warung. C'est un bar / restaurant qui celon le guide du Routard est intéressant. Le AW est un établissement moderne et design à deux étages et totalement ouvert sur la rue. Il y a des lampions colorés qui agrémentent le parvis et des belles oeuvres photographiques dans toute la propiété. Ce restaurant est avant tout réputé pour ses cocktails et son menu. Agathe et moi nous sommes pris au jeu et avons tenté un Arak Cocktail dont je ne me rappelles plus le nom exacte. Ce mélange alcoolisé et fait à base de l'alcool locale : Arak. Le guide du Routard, ne s'est pas trompé. Les recommandations furent exactes, nous y avons passé un bon moment pour pas cher.

Représentation danse traditionnelle balinaise
Danse Bambou - Ubud Palace
Pour terminer la soirée en beauté, et avant de retourner à notre point de chute, nous nous sommes laissés porter par le rythme des danses Bambous de l'Ubud Palace. Durant toute la journée des vendeurs à la sauvette nous avaient proposés des places pour le spectacle. C'était bien trop cher et nous ne voulions pas y passer toute notre soirée. Les portes étaient grandes ouvertes et le spectacle était proche de la conclusion. Nous avons pu prendre place et faire quelques clichés. J'étais très heureux d'assister à la fin. Nous avons trouvé ça très beau et c'était suffisant. Ce spectacle est resplendissant de couleurs et des costumes somptueux. On y joue la musique Bambou. Le son vous emporte dans la mythologie par son rythme entêtant. Tout le monde est captivés. Le spectacle se termine. Les danseuses et artistes font un dernier salut. Les deux mains jointes devant le buste, ils s'inclinent pour nous souhaiter une agréable nuit. La foule se disperse il est temps d'aller se coucher...

Massage balinais


Le deuxième jour fut très intéressant. nous avons commencé la journée comme nous l'entendons généralement : réveil à une heure avancée, petit déjeuner, piscine, bronzage, sport et lecture. Voilà les vrai ingrédients de vacances reposantes et réparatrices. Ce jour là, nous décidons d'ajouter une touche supplémentaire à notre bien être. Agathe avait choisi cet hotel pour son emplacement et aussi pour son offre de SPA. Agathe avait retenu le programme de soin de couple qui doit durer tout la journée. Elle en rêvait. Quelle fut sa déception lorsque le lobby nous explica qu'il ne le font pas. C'était étonnant. La carte de l'établissement le proposait toujours et nous étions en pleine saison... Encore un point de moin ! Nous optons finalement pour un stone & body massage. Cette perspective m'attirait particulièrement. J'étais exité à l'idée de découvrir ce que c'est ou ce que cela fait de se faire dorloter pendant une heure. Et oui, je n'avais jamais été dans un SPA et n'avais jamais bénéficié de massage professionnels. Nous entrons donc dans une petite pièce tout à fait banale avec deux tables de massage. Cela ne ressemble pas du tout à un SPA... Nous sommes plutôt dans une chambre aménagée pour faire des massages.

Nous sommes attendus par deux charmantes jeunes filles. Je suis perplexe. Quel âge ont-elles ? Tout au plus celui d'être au début du lycée. Je trouve ça vraiment étonnant. Chose encore plus bizard, tout le staff est très jeune. Allons bon, je me dis que ces personnes n'ont pas beaucoup de revenus et c'est peut être un très bon moyen de subsister. Mais n'est-ce pas de l'exploitation infantile ? Sont-ils en apprentissage ? Où sont les vrais managers ? Nous posons tout de même beacoups de questions et recevons peu de réponses. S'opposer à leur accueil est-il recommandé ? Ces personnes face à nous on besoin de gagner leur vie pour subsister et pourtant je suis gêné par la situation. Que faire ?

Néanmoins, pour notre plus grand bonheur, la séance est un vrai moment d'extase. L'effet des pierres chaudes sur la peau est surprenant ; vivifiant. Je me sens bien. L'air est parfumé par l'huile de jasmin qui enduit nos corps. Je suis si relaxé, si vivant. Que c'était bon !

Cependant, cela n'a pas suffi à détendre ma chérie. Agathe, excédée par le manque de professionnalisme et l'absence du minima d'hygiène de l'hôtel, décida d'appeler directement l'agence. C'en était trop. Il fallait que nous trouvions une solution. Nous étions prêt à changer d'hôtel et de ville.

Gestion de conflits


L'agence fut très réactive. Notre correspondante locale, dépêchée spécialement pour trois semaines chaque été, nous à pris en charge sans attendre. Le soir même, elle et le tour opérateur local, étaient dans l'hôtel pour y inspecter les lieux et vérifier nos dires. Nous avions bien fait. Dès leur entré dans la chambre et après avoir visionné la vidéo que nous avions fait pour les circonstances, tout alla très vite. Grâce à son tact et à sa persuasion, le manager de l'hôtel concenti à nous surclasser dans la suite principale pour le reste de notre séjour. Fait encore étonnant, nous ne l'avons pas vu une seconde et avons traité avec un des responsables de l'accueil. Est-ce souvent comme cela dans l'hôtellerie ?

Quelle chance, même si cela n'effaçait pas le manque de professionnalisme et un personnel très jeune (trop jeune), nous étions enfin dans de bonnes conditions pour notre lune de miel.

L'agence retorcat que le personnel est essentiellement en alternance et que l'on ne pouvait rien y faire...

Espérons juste que le reste du voyage ne soit pas du même acabit !

Musée Neka : temple de l'art balinais


Musée Neka à Ubud
Divinité balinaise
La suite du séjour sera beaucoup plus douce. Notre chambre est parfaite. Nous profitons de ce moment de repis pour reprendre nos explorations à la découverte de la culture et des traditions d'Ubud. Pour cela, nous choisissons de nous rendre au musée Néka. C'est à ce qui ce dit un lieu très représentatif de la culture locale. Spot incontournable lorsqu'un voyageur passe par Ubud.

Néka est un homme qui s'est beaucoup engagé dans la valorisation et la conservation des oeuvres locales. Il a rassemblé toute une collection de chefs d'oeuvres contemporains. Néka est une figure emblématique de la ville.

Ganesh la divinité Hindou
La divinité Ganesh - Bali

Le xylophone Balinais
Xylophone pour la musique bambou
En lui même, le musée, est intéressant. Il y a beaucoup de toiles sur des thèmes et des gebres très variés. Je reste subjugué par la finesse des productions. Les peintures de type traditionnelles sont des fresques de la vie quotidienne. Elles sont racontées sous forme de contes ou de légendes dans lesquelles des monstres et des hommes se côtoient. En général c'est un peu sanglant. Pour l'occasion, le musée permet de se faire une bonne idée des croyances et mythes balinais. Toutes les oeuvres sont expliquées en anglais.

Le site est composé de plusieurs bâtiments. Au centre se trouve un jolie jardin dôté d'un carbet central (abrits en toit de paille). Cette construction, ouverte de toute parts, abrite une statue de Ganesh (le Dieu Indoux en forme d'éléphant). Elle est un peu plus petite que moi. Imposante par son volume, je reste en admiration devant cette oeuvre faite en pierre noir comme le bois de jade. La création a quelque chose de vivant, d'étincelant.

A notre sortie, il fait presque nuit. Le musée ferme tout juste ses portes. Il est temps pour nous de chercher un lieu pour dîner.

Quelques heures plustôt, je fis la connaissance de deux familles françaises. Nous avons parlé de plongée, mais avant tout de bons plans restaurant. Ils me conseillèrent donc de nous rendre au Casa Luna.

Quelques heures plus tard nous y étions... et nous avions fait le bon choix. Nous sommes tombé sur l'unique jour de la semaine où se produisait un groupe de jazz balinais. C'était idyllique. Le lieu, impreigné par les cultures du monde et par le voyage, vous fait voyagé dès le porche. Par chance il ne reste plus qu'une table en bas face au groupe et pas trop prêt pour ne pas être assourdis par les enceintes. Envoutés par la voie du chanteur, délectés par la qualité de la prestation, nous avons passé une soirée inoubliables !

La forêt de singes


La fin de notre séjour dans la ville des artistes, nous nous sommes intéressés à la forêt des singes. Les descriptions faites nous avaient laissé curieux et perplexes par leurs mises en gardes sur la sécurités et les risques sanitaires (rage, VIH...). Néanmoins nous ne pouvions pas manquer ce spectacle. Cette forêt recèle un certain nombre de lieux de cultes. C'est également comme son nom l'indique, le lieu de vie de plusieurs centaines de singes. L'expérience est touchante. Le public côtoit en permanence ces familles de singes totallement libres et habituées à la présence de l'homme. C'est d'ailleurs en ces termes que le public doit se méfier. L'animal, pas un poile intimidé par ses visiteurs, se prend à aller cherche lui même la nourriture de ceux qui ont le malheur d'en avoir sur eux. Véritables petits brigants, ces singes fouillent dans tout ce qui leur passe sous la main. Pour en avoir fait l'expérience, faites attentions à vos poches et à tout ce qui dépasse (sacs, appareil photo...).

Tout au long de la balade, vous visitez des sites dans lesquels les lieux de cultes se mèlent à la nature sauvage. Si vous avez de la chance, vous observerez également les mamans avec leurs petits. Spectacle attendrissant de la vie animale. Et si vous descendez au niveau du lit de la rivière, Vous aurez certainement la chance de voir déferler une orde de bipedes avec leur petits.

N'oubliez pas : ne les provoquez en aucun cas !   

Notre dernière recommandation : allez dîner à l'Indus. C'est une galerie d'art et un restaurant à la fois. Le décoration et le lieu sont de toute beautés. La salle inférieurs donne sur un grand balcon ouvert sur un beau paysage. Si vous avez de la chance, vous y dégusterez des cocktails très inventifs bercé par le son d'un concert privé.

Partez à la découverte du village de pêcheurs : Amed >>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires et votre soutien.

Je répond à toutes les questions constructives...