Rechercher dans ce blog

Chargement...

mercredi 4 juillet 2012

Singapour - Jour 2

Voyage à Singapour
Balade et découverte d'Arab Street - Singapour

Deuxième jour au coeur de Singapour

Le lendemain nous nous réconcilions avec la culture locale... C'est au buffet du petit déjeuner que tout ce passe. Le Scarlet Hotel propose un buffet à volonté digne de Gargantua ! Tout y es succulent. J'ai par ailleurs découvert un fruit intéressant dont j'ai oublié le nom. Il ressemble à du Kiwi par sa texture et par son goût. La chair est blanche et parsemée de petit pépins noir. C'est très surprenant et agréable en bouche.

Nous entamons notre deuxième jour par un programme riche en couleurs et en kilomètres... Nous commencerons par nous faire déposer au coin d'Arab Street. Puis nous nous rendrons dans Little India. Pour terminer nous flanerons dans Orchard Road, temple de la conssomation et des malls.

Découverte de la mosquée de Singapour à Arab Street
Mosquée du quartier Arab Street - Singapour
Arab Street est un lieu intéressant. Franc contraste avec le reste de la ville ! Les maisons sont petites et colorées. Les senteurs me font de nouveau penser au Sénégal. Il y a de manioc là-dessous... Je n'ai pas pu le prouver, mais j'en ai l'intime conviction. Nous croiserons sur notre route une belle mosqué avec ses toits traditionnels pointus et dorés sur toute la partie supérieures.

Arab Street nous a été présentée comme le haut lieu des designers locaux. Ce fut une erreur de ma part d'imaginer ce lieu comme le rendez-vous branché de la ville. C'est en fait un beau souc et les designers sont des marchands de tapis ou de vêtements traditionnels. Nous y flanerons le temps de parcourir quelques rues emblématiques, pour y pendre quelques clichés ; puis nous nous dirigerons vers Little India.

Offrandes bouddhistes dans Little India - Singapour
Fenêtre sur rue dans Little India
Depuis notre arrivée, j'attendais avec impatience la visite de Little India. Je ne sais pas vraiment pour quelle raison. Je pensais certainement pouvoir y faire de belles photos... J'espérais enfin avoir un apperçu de ce qu'est l'Inde (bien que cela parraît improbable au vu de l’immensité de ce pays !). Cela n'a pas manqué. Nous sommes arrivé dans un lieu tel que je l'imaginais. Le quartier est construit avec des petits immeubles de deux étages pas plus. Il est assez peu entretenu. Les crépis sont vieux et ternes. La vie dans la rue est abondante. La chaussée est gorgées de commerces en tous genres. Il y a de l'encent à peut près tout les dix mètres ; Ce qui créer une atmosphère particulière. J'aime m'y promener. A l'inverse de beaucoup d'autres cites, la vie semble réelle. Tout n'est pas centré sur le tourisme. Les résidants sont vrai, dans leur éléments, chez eux. C'est encore un fois une sorte de souc gigantesque marqué par les senteurs, par les hôtels de prières, par les offrandes religieuses et par d'innonbrables couleurs chatoyantes. A mon grand regret, Agathe ne se sent pas dans son éléments. La chaleur, les odeurs, le monde et le désordre qui y règnent lui font tourner la tête. Il est temps pour nous de revenir dans un monde plus occidentalisé et plus moderne.

Avant d'entrer dans la "rue du porte money", nous nous arrêtons dans un Starbuck C... pour nous y reposer et pour profiter de leur incroyable Frapoutshino à la mangue ! Ni une ni deux : je m'endors dès mon cul posé sur le canapé. Agathe en profite pour parfaire sa culture et tous deux reposons nos pieds. 

Orchard Road : laveurs de carreaux encordés
Gratteurs de gratte-ciel 
Orchard Road, est un temple. Celui de l'hyperconsumérisme. Vous pouvez tout y trouver. Cette avenue est un grand "malls garden" Je pense n'avoir jamais croisés autant de surfaces marchandes de ma vie. Nous qui nous attendions à une enfilade de petits magasins tous plus simpats les uns que les autres. Ce fut une vrai déception à laquelle j'ajouterai une honte personnelle...

Il était 13 heure passé et mon ventre crillait famine. C'est alors que mon oeil s'arrêta sur la "Mecque" de la mondialisation culinaire. A de nombreuses reprises, mes amis m'avaient venté les mérites du Burger King. Quelle honte ! Shame on me !!!! Qui plus est c'était parfaitement banal ; pas agréable. On ne m'y reprendra plus c'est certain !

Néanmoins, Orchard Road a un mérite. Je conseil à toute personne qui si rend d'aller s'aventurer dans les cartiers juxteboutants. Il y a par là des zones résidentielles dotées de jolies petites demeures. 

Parc de l'université de Singapour
Vue sur l'université de Singapour
Le chemin du retour fut agréable. Nous avons traversé un parc moderne et fleuri. Il fait face au musée national de Singapour. Je recommande d'ailleurs d'aller, au moins, voir ce batiment. Il est de style colonial, blanc et immence. C'est un édifice remarquable aux toilettes accueillantes... L'entré du musée présente, sous sa coupole vitrée, une sculpture rose et mauve que j'apprécie. Il s'agit de plusieurs tanks empilés les un sur les autres et roulant sur un amoncellement de gravats. Leur particularité : des canons et un camouflage aux formes de coeurs.

Symbole de la paie - Singapour
Sculpture au musée de l'Histoire de l'Art
Canon du coeur - canon d'amour
Zoom sur un symbole fort pour la paie
Nous avons poursuit notre périple à travers le parc universitaires pour nous rendre au Raffle Hotel. C'est un des lieu les plus chic du centre ville. Toujours de style colonial et anglosaxon, vous pouvez pénétrer dans la cours et vous y reposer en dégustant un cocktail. Ce bâtiment est à son tours contrasté. Hormis son côté chic et agréable, je ne sais pour quelle raison, les propriétaires ont jugé bon d'orner la cours intérieur de plusieurs magazins (très chics et très chers à leur tour). Je ne comprends pas cette manie de tout faire pour dénaturer les lieux. C'est encore une fois une démonstration du Singapour touristique et commercial qui à rayer son autenticité pour favoriser le développement. C'est un choix...

Restaurant en plein air sur la terrasse du Scarlet Hotel
Vue panoramique du restaurant terrasse le Breeze
Fatigués de cette journée et certainement un peu déçus d'avoir perdu autant de temps dans le Singapour Touristico-commercial, nous décidons de rentrer sans plus attendre. Pour faire simple, nous ne dinerons pas en ville mais à l'hôtel. Nous avions retenu lors de notre arrivé, que le Scarlet  propose un restaurant sur le toit : le "Breeze". Nous nous sommes dit que ce pouvais être une bonne idée. Ca en était effectivement une. Le Breeze est un restaurant ouvert sur une terrasse panoramique. Le soir, avec la prévenance et l'accueil du Scarlet, vous entrez dans un monde de douceurs, dans une ambiance feutrée digne du conte des milles et une nuits. La carte est inventive. Le repas est de qualité et compte tenu de la prestation, le prix est tout à fait raisonnable. C'est une merveilleuse adresse pour dîner en amoureux (à noter dans les bons palns de Singapour).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires et votre soutien.

Je répond à toutes les questions constructives...